arrêtés "anti-pauvres". octobre 2011


vendredi 21 octobre 2011

quand allez vous verbaliser le généreux donateur ?

Communiqué de presse du Collectif Les Morts de la Rue. 21 octobre 2011 Quand allez vous verbaliser le généreux donateur ? Depuis quelques jours de nouveaux systèmes de répression apparaissent à l’attention des plus fragiles de notre société. Nous voyons promulguer de plus en plus d’arrêtés anti mendicités, anti glanage à Marseille, Nice, Limoge, Nogent sur seine, Montpellier… Plusieurs questions se posent face à ce type de répression, tout d’abord, les hommes politiques, plutôt que d’interdire cette mendicité, en l’argumentant avec des maux qui nous semble venir d’un autre siècle, ne doivent-ils pas s’interroger sur l’augmentation de la mendicité ? Où est leur responsabilité dans l’aggravation de la précarisation des personnes ? Que l’on cesse de nous dire que se sont des Roms, des Roumains, des étrangers qui font la manche, non il y a aussi des retraités qui ont besoin de cela pour se maintenir dans leur logement, il y a les jeunes sans ressources, sans emploi, étudiants, qui parfois sont obligés de trouver un autre mode de rémunération tel que la prostitution, mais cela dérange moins à priori. Quel hypocrisie de la part de nos politiques élus de la république par et pour l’ensemble des citoyens ! Tous les citoyens sont-ils égaux en droit ? Les élus stigmatisent les plus pauvres par ces arrêtés, ceux qu’ils ne veulent plus voir car ils sont le résultat de leur incapacité à résoudre un des problèmes majeurs de notre société. Il est plus simple de légiférer, de distribuer des amendes de 38 euros à des personnes insolvables qui vont aux distributions de soupes pour pouvoir se nourrir et qui dorment dans la rue ou dans des lieux immondes faute de moyens. Que proposez-vous à ces personnes : du travail, des aides, un logement … ? ou sinon, préférez-vous qu’ils meurent ? Moi aussi, simple citoyen, Mesdames, Messieurs les élus, j’ai des droits ! Celui d’exprimer de la compassion face à d’autres citoyens, j’ai le droit d’être généreux, alors pourquoi m’interdire cette liberté ? Allez-vous verbaliser le généreux donateur ? Va-t-il, lui aussi, devenir coupable de maintenir des gens dans la rue, alors qu’il essaye juste de vivre des valeurs républicaines ? Celles apposés sur le fronton de votre mairie, sont-elles un simple slogan ? Allez-vous légiférer pour interdire de donner à son prochain ? © Xavier Gorce - avec l’aimable autorisation du journal Le Monde

Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012