Hommage aux Morts de la Rue. Vivre à la rue : on en crève ! 17 mars 2015. place de la République

mardi 10 mars 2015

Hommage aux Morts de la Rue
Place de la République, Paris
17 mars 2015.
©Franck Macaud/Grains de sable/Collectif SDF Alsace ©Franck Macaud/Grains de sable/Collectif SDF Alsace ©Franck Macaud/Grains de sable/Collectif SDF Alsace ©Franck Macaud/Grains de sable/Collectif SDF Alsace
©Franck Macaud/Grains de sable/Collectif SDF Alsace ©Franck Macaud/Grains de sable/Collectif SDF Alsace ©Géraldine_Franck ©Michèle_Hengen
©Jelena_Stajic ©Jelena_Stajic ©Jelena_Stajic ©Jelena_Stajic
©Jelena_Stajic ©Chloéka ©Chloéka ©Chloéka
©Chloéka ©Chloéka ©Chloéka ©Enfants_du_Canal
©Enfants_du_Canal ©Enfants_du_Canal ©Enfants_du_Canal ©Patrick_Perret
©Patrick_Perret ©Patrick_Perret ©Patrick_Perret ©Jérôme_Poggi
©Jérôme_Poggi ©Gilles_Boitard ©Gilles_Boitard ©Bruno_Jamet
©Gilles_Boitard ©Gilles_Boitard ©Bruno_Jamet ©Bruno_Jamet
©Bruno_Jamet ©Marion_Bortot
©Patrick_Perret ©Patrick_Perret ©Enfants_du_Canal ©Enfants_du_Canal ©Enfants_du_Canal
©Enfants_du_Canal ©Jelena_Stajic ©Jelena_Stajic ©Jelena_Stajic ©Michèle_Hengen
©Michèle_Hengen

Vivre à la rue : on en crève !

. A 49 ans en moyenne. Après 1, 5, 10 ou 20 ans de vie dans la rue ou en centres d’hébergement.
Même si nombreux parmi eux ont été entourés jusqu’au bout.

On ne sait ce qui prime entre notre indignation impuissante et notre indifférence acquise par le moteur ravageur de l’habitude. Notre colère devrait s’exprimer face à ce scandale de contraindre de vivre et mourir dans la rue.

Doit-on se résigner à constater que toutes les vies ne se valent pas puisque notre société accepte que la rue soit pour certain-e-s un refuge tolérable ?

Doit-on accepter que des enfants y grandissent ? Y meurent ?
Doit on regarder des femmes, qui trouvent la rue comme seule refuge, être violentées ?
Doit-on laisser des hommes vivre comme des animaux ?

Pour affirmer notre désaccord profond avec les politiques menées et indifférentes envers les plus pauvres, pour rendre un hommage à ces enfants, ces femmes et ces hommes qui sont morts faute de s’être vus assurer un lieu de vie adapté.

Le Collectif Les morts de la Rue estime que toute vie mérite d’être vécue et que toute vie mérite d’être honorée

Le collectif Les morts de la rue vous convie à la cérémonie d’hommage qui se tiendra

le mardi 17 mars Place de la République

Des personnes de différents collectifs en province viendront parler de leur combat pour la dignité jusqu’au bout. Avignon, Nantes, Rouen, Lyon, Marseille, Strasbourg, Grenoble…et également Bruxelles. Vous pourrez les rencontrer sur place dans l’après midi. _


Commentaires

Logo de vildary
mercredi 25 mars 2015 à 18h40, par  vildary

j’ai connu la rue , a une epoque ou la vie etait plus facile ,sans avoir peur , mais maintenant dans un HLM avec le RSA , oui j’ai peur , pour demain , j’ai 56 ans !

Agenda

<<

2016

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456